Pas Vente Tabouret Gris Cher De Achat Bar Argent 8wnvmN0
Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e
Todalen Armoire Portes Charmant Ikea Penderie 3 Qhdrts
Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e
Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e
Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e
Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e

Publications Hogan Lovells | Fr 10 Ancienne Peint 00Picclick Rose Pour Poupée Eur Chaise Bois En FKclJ119 mars 2019

L'autonomie de la personne morale, principe fondateur du droit des sociétés, atteint ses limites face aux réalités économiques d'un groupe de sociétés.

Ce constat est particulièrement flagrant en droit des procédures collectives, et la position de la Cour de cassation laissait peu de place au pragmatisme en la matière.

Au stade de l'ouverture de la procédure, elle considère notamment que "pour l'ouverture de la procédure de sauvegarde d'une filiale, il est indifférent de savoir quelle sera la position que prendra la société mère dans le cadre de la période d'observation et de l'éventuelle élaboration d'un plan de sauvegarde et que la situation de la société débitrice doit être appréciée en elle-même, sans que soient prise en compte les capacités financières du groupe auquel elle appartient" (position notamment cristallisée dans un arrêt du 26 juin 2007, no 06-20820).

Joachim Joachim Pliable Pliable Chaise Joachim Poirier Poirier Poirier Chaise nwXN8k0OP

L'application inflexible du principe d'autonomie de la personne morale devient toutefois de moins en moins tenable. Le Règlement Insolvabilité 2015/848 a déjà dépassé ce carcan en introduisant un dispositif de traitement des groupes de sociétés en difficulté (articles 56 et suivants). La compétence des tribunaux de commerce français fait également l'objet d'aménagements procéduraux en présence de sociétés contrôlantes ou contrôlées pour assurer l'adoption d'une solution cohérente à l'échelle du groupe (article L. 662-8 du Code de commerce).

Par cinq arrêts rendus le 19 décembre 2018, la Cour de cassation nuance de façon opportune sa position au stade de l'adoption du plan. En juillet 2015, un tribunal a ouvert des procédures de redressement judiciaire à l'encontre de chacune des sociétés d'un groupe, dont la société mère, Stirca. En février 2017, le même tribunal a arrêté le plan de redressement de la société mère, et a prononcé la liquidation judiciaire de chacune des filiales, que ces dernières ont contesté jusqu'en cassation.

La Cour de cassation rejette les pourvois des filiales mais condamne toutefois l'approche de principe adoptée par la cour d'appel consistant à apprécier de manière isolée la situation financière des filiales et leurs perspectives de redressement. La Cour de cassation maintient sa position au stade de l'ouverture de la procédure en rappelant que "le principe d'autonomie de la personne morale impose d'apprécier séparément les conditions d'ouverture d'une procédure collective à l'égard de chacune des sociétés d'un groupe" mais fait évoluer sa position au stade de l'adoption du plan en retenant que "rien n'interdit au tribunal, lors de l'examen de la solution proposée pour chacune d'elles, de tenir compte, par une approche globale, de la cohérence du projet au regard des solutions envisagées pour les autres sociétés du groupe".

En d'autres termes, si le tribunal doit toujours mener une analyse isolée lors de l'ouverture de la procédure d'une personnelle morale, il peut désormais adopter une approche globale et prendre en compte la situation du groupe dans l'élaboration des solutions propres à chacune des sociétés en difficulté.

En pratique, il nous semble que les juges ne pourront effectivement prendre en compte les capacités du groupe qu'à la condition que des engagements fermes aient été pris par les actionnaires dans le projet de plan et intégrés dans le business plan de la filiale.

Cette solution, largement saluée par les auteurs, mérite complète approbation par la dose de pragmatisme économique qu'elle insuffle au droit français de l'insolvabilité, et par l'alignement qu'elle opère avec le droit européen de l'insolvabilité.

Reste à espérer que les juridictions du fond se saisiront de cette nouvelle possibilité. Extensible Finitions Et RioPlateau En Bois Console Becoup De mwNnOv80y


Version PDF Partager Retour Et Ultra Choix De Crystal Chaise Rayons JardinRésistant À Violets6 L´eau Clp Couleurs Au Empilable Aux 35R4jLcqA
Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e
Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e
Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e

We use cookies to deliver our online services. Details of the cookies we use and instructions on how to disable them are set out in our Cookies Policy. By using this website you agree to our use of cookies. To close this message click close.

Mécanisme À Table Product On Glissière Manger Télescopique Buy Pour D'extension eD2YWEHI9 Basse Lotuséa Table MassifAcaciaChêneHévéaTeck En Bois IWEH9YD2e